Assurances complémentaires ASCA - RME
Ramon
(Agrée ASCA et RME)
Dans notre société, se présenter à quelqu’un, c’est parfois essayer de donner une image de soi telle que nous voudrions qu'on nous perçoive. Je pratique cela très régulièrement….. mais pas ici…
Il m’a fallu bien du temps pour assumer le fait que je voulais changer de vie pour devenir thérapeute. Ça ne fait pas très longtemps que j’ose assumer, dans n’importe quelle situation, cette étiquette.
Ma vie de thérapeute a commencé au début des années 2000, même si je ne pratique, en tant que tel, depuis bien moins longtemps. Tout a commencé par une rencontre avec un être exceptionnel, un citoyen du monde qui est venu s’installer à Saxon, en Valais. Cet homme, que j’aime appeler Petrus, (en relation avec le livre du « Pèlerin de Compostelle ») m’a permis pour la première fois de ma vie de parler de ce que je ressentais au fond de moi et de me découvrir (souvent je me disais que comme il devinait ce que j’avais au fond de mon âme, je ne pouvais faire autrement qu’être sincère avec lui).  J’ai eu la chance de pouvoir l’accompagner jusqu’à la fin de ses jours. La dernière année de sa vie fut pour moi magique. Sa maladie, lui enlevant une partie de son autonomie, je pus passer de longs moments chez lui, à l’écouter me raconter ses plusieurs vies, car il me semblait impossible que tout ce qu’il avait vécu puisse se faire dans une vie comme nous la connaissons ici…. Aujourd’hui il repose en paix au sud de la France  près  du pays Cathare qu’il aimait tant…
Ces années près de René Paul (Petrus) m’ont permises de prendre conscience d’une vie spirituelle. J’ai découvert les chemins de St-Jacques de Compostelle et cela ainsi que d’autres rencontres m’ont amené à ce que je fais et ce que je suis aujourd’hui.
Mes trois enfants sont grands et libres… je ne parle pas de liberté matérielle mais de liberté.  Libres d’être près de moi ou pas,  libres de m’aimer ou pas, libres de leurs choix… du moins c’est ce que je leur souhaite…​